Construire des ponts, combattre la polio : Front uni de la société civile et des campagnes de vaccination

date Publié le 12/02/2024

Malgré les efforts déployés, la polio demeure un défi pour les systèmes de santé et les autorités sanitaires en Afrique. Alors que Tunji Funsho, président de la commission nationale PolioPlus du Rotary au Nigeria, estime qu’en Afrique, plus de 900 000 décès liés à la maladie ont été évités grâce aux efforts déployés par divers acteurs depuis 1998, les représentants des institutions sanitaires des pays du continent se sont réunis à Dakar pour réaffirmer leur engagement envers la déclaration d’Addis-Abeba sur la Vaccination et le Programme pour la vaccination à l’horizon 2030, et pour faire de la vaccination et de la lutte contre les épidémies une priorité.

Le Forum pour la vaccination et l’éradication de la polio en Afrique s’est tenu à Dakar en décembre 2022. Organisé sous la présidence effective de S.E. M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal en sa qualité de président de l’Union Africaine (UA), cet événement soutenu par la Fondation Bill & Melinda Gates, a réuni chefs d’État africains, organisations de la société civile et acteurs communautaires, organisations internationales, experts ainsi que chefs religieux et traditionnels pour soutenir la vaccination des enfants et la lutte contre les épidémies de poliomyélite. 

L’objectif était de remobiliser les chefs d’État sur la déclaration d’Addis-Abeba pour la vaccination, de donner un élan à la vaccination et à l’éradication de la poliomyélite et d’encourager le soutien des décideurs politiques sur tout le continent. Il s’agissait en fin de compte d’obtenir un financement politique accru pour faire face à la baisse alarmante des taux de vaccination et à la résurgence des maladies évitables par la vaccination. 

Au cours de ce forum, la société civile s’est appuyée sur cet engagement et s’est mobilisée par le biais d’une déclaration commune des OSC en faveur de la déclaration d’Addis-Abeba. À la date du Forum, 180 signatures avaient été recueillies auprès de différentes organisations de la société civile.

Le continent africain a accompli des progrès impressionnants pour assurer aux enfants un meilleur départ dans la vie. Au cours de la dernière décennie, un nombre croissant d’enfants ont eu accès à des vaccins vitaux pour être protégés contre un grand nombre de maladies tout au long de leur vie. Toutefois, en raison des perturbations dans l’offre et l’utilisation des services de vaccination causées par la pandémie de COVID-19, le nombre d’enfants recevant ces vaccins essentiels a chuté de manière alarmante. Dans toute l’Afrique, la couverture vaccinale de base en 2021 est tombée à son niveau le plus bas depuis 2013. Deux ans après que la région africaine de l’OMS ait été déclarée exempte de poliomyélite sauvage, des flambées de maladies évitables par la vaccination continuent de se propager dans des communautés insuffisamment vaccinées. 

L’engagement politique et financier accru des gouvernements, l’implication effective de tous les acteurs communautaires ainsi que la reconnaissance de la place de la société civile pour renforcer le contrôle et le suivi des objectifs ont ici été des recommandations clés formulées par le CSIH-WCA à cette occasion.

Partager