Construire un environnement favorable aux populations d’Afrique de l’Ouest, basé sur un approche universelle des droits de l’Homme

date Publié le 04/03/2024

Des décennies d’expérience ont montré que les facilitateurs sociaux, tels que les législateurs et les chefs religieux, qui contribuent à une approche fondée sur les droits et à un environnement protecteur et favorable, jouent leur partition dans la réduction de la vulnérabilité au VIH. En effet, ils soutiennnent les efforts permettant de garantir l’accès aux services de prévention, de traitement et de soins du VIH aux personnes les plus exposées et permettent aux communautés touchées de participer à la planification et à la mise en œuvre d’interventions efficaces. Les médias ont également joué un rôle crucial dans la réponse à l’épidémie à VIH, en influençant de manière de manière positive ou négative, les populations. D’autres facilitateurs sociaux, tels que les leaders d’opinion locaux, les chefs traditionnels et d’autres alliés de la réponse au VIH, ont eu un impact considérable et nécessitent non seulement d’être réengagés pour certains, mais véritablement réintégrés pour ceux qui ont été insuffisamment impliqués dans les dispositifs nationaux et/ou régionaux.

En collaboration avec FHI 360, sur financement de l’USAID, à travers le Key Populations Investment Fund (KPIF) et dans le cadre du projet Meeting targets and Achieving Epidemic Control (EpiC), le CSIH-WCA et son hôte ENDA Santé, ont assuré la coordination et le déploiement d’une assistance technique dans six pays : Burkina Faso, Ghana, Liberia, Mali, Sénégal et Togo.

Le partenariat a permis de développer les capacités régionales de plaidoyer des organisations de la société civile, en faveur d’un engagement et d’un leadership renforcé dans les dialogues nationaux  afin  d’améliorer les politiques et les services de prévention et de prise en charge du VIH, à travers à la mobilisation de différents facilitateurs sociaux. 

Sous le leadership de ses partenaires nationaux au Ghana, au Libéria et au Togo, le CSIH-WCA a organisé trois ateliers nationaux de suivi de la réunion régionale Repenser la riposte au VIH qui s’est tenue à Abidjan en 2021, réunissant les principales parties prenantes de la riposte. Dans ces mêmes pays, des formations nationales sur Droits humains et VIH ont ciblé les journalistes, les médias et les organes de presse.

Dans le même esprit de réengagement et de réintégration des facilitateurs sociaux, des ateliers avec les chefs traditionnels, les acteurs de la justice et les parlementaires se sont tenus dans ces pays. 

Les webinaires et les divers ateliers nationaux ont constitué un pas en avant, après les réunions stratégiques de Dakar, Praia et Abidjan, en rassemblant les acteurs directs et indirects de la riposte pour les réintégrer dans les stratégies pertinentes de réponse au VIH.

Grâce à ce partenariat, le CSIH-WCA a organisé des webinaires régionaux sur le thème du suivi communautaire du VIH qui ont servi de cadre au partage de diverses expériences d’organisations de la société civile dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) et au-delà.

Partager